FILIÈRE OIGNON : LE MARCHÉ MONDIAL BOUILLONNE

Filière

Face à une pénurie mondiale d’oignons, les prix atteignent des niveaux record dans plusieurs pays européens mais aussi en Egypte et en Afrique du sud.  

Chez le premier producteur européen d’oignons et premier exportateur mondial, les Pays-Bas, le marché s’est stabilisé mais à un haut niveau tandis que dans d’autres pays d’Europe comme l’Allemagne, la France ou l’Espagne les prix ont flambé, souligne Fresh Plaza.  

Pourquoi ?  Plusieurs pays européens ont vu leur production nationale chuté en raison des conditions climatiques – la sécheresse – mais aussi pour certains une diminution des superficies, comme l’Espagne, le Royaume Uni ou l’Italie. Ainsi observe, Fresh Plazza, la récolte européenne de cette saison est évaluée en baisse de 13,4 %, passant de 7,293 millions de tonnes (Mt) à 6,314 Mt. ce qui alimente la demande d’importation. 

De plus, plusieurs pays ont imposé des restrictions à l’exportation en Amérique du Sud et en Amérique centrale, au Pakistan et au Maroc. 

Tandis qu’en Nouvelle Zélande, la récolte d’oignons a été affectée par des cyclones, causant d’importants dégâts et une baisse de rendement, ce qui limite encore un peu l’offre mondiale. 

En Afrique du Sud et en Egypte, on observe aussi une hausse des prix. Les ciboules égyptiennes ont augmenté de 80% et ceux en Afrique du Sud de 89% par rapport à l’année dernière.  En revanche, en Australie, la Tasmanie a bénéficié d’un bon climat et répond partiellement à la demande européenne. En Chine aussi, si les prix sont encore élevés avec la levée des restrictions liées à la lutte contre la Covid-19, l’offre d’oignons sera plus abondante et les prix devraient s’affaiblir. 

En Amérique du Nord, l’offre d’oignons est abondante, mais la faiblesse de la demande maintient les prix à un faible niveau.

Source : Commodafrica.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *