BAGOUÉ : QUE REPROCHE VRAIMENT LE RHDP À BAMBA SIAMA ?

Le grand nord Vie des partis politiques

C’était au Centre Culturel de Boundiali, le 16 décembre 2022 ! Devant les populations de la capitale de la Bagoué, Gilbert Kafana Koné annonçait, contre toute attente, la désignation, par le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et paix (RHDP), de Bruno Nabagné Koné, pour être le candidat du parti aux prochaines élections régionales. Le président du Directoire du Rhdp ajoutait, en présentant le nouveau cheval, qu’il avait été choisi par le présidium du parti présidentiel présidé par le président de la République, Alassane Ouattara, lui-même.

Les rumeurs ( ?) racontaient que la décision serait arrêtée avec l’accord du président sortant, Siama Bamba, lui-même cadre du RHDP. 

La nomination de ce dernier dans la foulée, à la tête du Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP), le 26 octobre 2022, sera même interprétée comme la pièce de rechange au poste de président de conseil régional qu’il concédait désormais à celui qui est déjà ministre de la Construction et de l’urbanisme.

« Il n’y a aucun lien entre cette nomination du président Siama Bamba et le débat sur le choix du candidat du RHDP au Conseil régional de la Bagoué », jure pourtant un cadre du parti présidentiel très proche du PCA du FDFP.

Ce dernier reconnaît cependant que le président sortant a été démarché pour renoncer à une nouvelle candidature. Est-ce le deal auquel ont fait allusion certains cyberactivistes dans des vidéos à charge contre les nouvelles ambitions régionales du Ministre Bruno Koné ? Selon ces accusations, l’ancien porte-parole du gouvernement aurait mis sur la table, en échange du strapontin, la somme de 200 millions de F CFA. Un deal qui aurait été refusé par le président sortant de la Bagoué. Vrai ou faux? Personne, dans l’entourage de Siama Bamba ou de Bruno Koné, ne confirme, ni n’infirme le deal. 

Mais la question centrale dans cette histoire devrait être la suivante, si tel est que les deux cadres, qui se disputent le siège, appartiennent à la même formation politique : Que reproche-a-t-on au président sortant du conseil régional de la Bagoué ? Son bilan ? Sa gouvernance ? Sa légitimité ?

Depuis les  »rixes » et toutes les polémiques autour de ces élections à venir, personne ne fait allusions au bilan de celui qui est également président de l’Union des Collectivités territoriales Sikasso (Mali)-Korhogo (Côte d’Ivoire)-Bobodioulasso (Burkina Faso).

Bien au contraire. Tous, semblent s’accorder à reconnaitre le bilan ‘’sans scandale’’ du président sortant, non sans évoquer ces écoles, centres de santé construits ou réhabilités par le Conseil régional de la Bagoué.

Sa gouvernance ? Personne n’en parle vraiment dans le mauvais sens ! Et que dire de sa légitimité ? Sans revenir sur sa brillante élection aux dernières élections locales, Siama Bamba est toujours accueilli les bras ouverts dans toutes les contrées de cette région frontalière avec le Mali. Derrière piqûre de rappel : l’accueil enthousiaste auquel il a eu droit à son retour à Boundiali, début novembre, après sa nomination à la tête du FDFP. 

Au regard de tous cela, le citoyen lambda, continue de s’interroger sur les raisons objectives qui conduisent le RHDP à vouloir changer de cheval pour les futures échéances. Surtout que ce dernier ( Siama Bamba) ne semble pas encore avoir été convaincu pour concéder le tabouret aussi facilement. Son entourage l’encourage à rempiler et même à croiser le fer avec le ministre de la Construction, si ce dernier venait à être adoubé par le parti.

On s’achemine donc vers une crise ouverte, alors que le Rhdp peut bien faire l’économie de toutes ces polémiques s’il se conformé à cette Maxime qui veut qu’on ne change pas une équipe qui gagne ! Espérons que Gilbert Kafana Koné et le présidium du RHDP le comprennent et rectifient le tir, avant qu’il ne soit trop tard.

Tenin Be Ousmane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *