BOUNA : MISSION FRUCTUEUSE POUR LE PRESIDENT DU CODOZ-CI

Communautés Société

La méfiance entre les dozos et les populations du département de Bouna est désormais une question réglée. Ce qu’assure le président de la Confrérie des dozos de Côte d’Ivoire ( CODOZ-CI) qui a conduit une mission dans la région du 21 au 23 février 2024. Le Président Moussa Touré, ancien militaire à la retraite, était accompagné de son secrétaire général Abdoulaye Koné, durant ce périple dans le Nord-Est de la Côte d’Ivoire.

« Dans un contexte d’insécurité, il était important que nous fassions cette tournée pour parler et rassurer les populations de Bouna, plus particulièrement les autorités traditionnelles », a soutenu M. Touré.

Depuis les violences intercommunautaires de mars 2016 qui ont fait plusieurs dizaines de morts à Bouna, l’atmosphère s’est alourdie entre certaines communautés. Une partie de la population, y compris des autorités traditionnelles pointaient du doigt les dozos pour leur supposé rôle ou parti pris dans ce conflit. « Nous sommes allés parler avec tout le monde, surtout avec les chefs coutumiers dont le Roi de Bouna », confie le président du CODOZ-CI. «Je ne cesserai jamais de remercier les autorités préfectorales, mais et surtout le Roi de Bouna pour l’accueil qu’il nous a réservé ». 

Le président de la Confrérie des Dozos de Côte d’Ivoire révèle tout un programme de soutien pour renforcement de la cohésion sociale, notamment dans les zones Nord de la Côte d’Ivoire. Selon lui, les défis sécuritaires imposent l’implication de tous. « Il faut mobiliser toute la communauté nationale pour faire face à ces défis. Le monde a changé et tous les dozos doivent s’inscrire dans cette dynamique. Aujourd’hui, nous voulons renforcer nos relations avec les populations, mais aussi notre collaboration avec les autorités sécuritaires », a souligné Abdoulaye Koné, le secrétaire général du CODOZ-CI. M. Touré et son équipe annoncent des tournées dans plusieurs régions du pays. Aussi espèrent-ils un soutien du gouvernement pour conduire « ces missions de paix et de sécurisation du territoire national ».

George Dagou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *